APPELER WEB SERVICE

4D - Documentation   Français   English   German   Español   Japanese   4D v11 SQL, Commandes par thèmes   4D v11 SQL, Liste alphabétique des commandes   4D v11 SQL, Constantes par thèmes   Retour   Précédent   Suivant

version 11 (Modifiée)


APPELER WEB SERVICE (urlAccès; soapAction; nomMéthode; espaceNommage{; typeComposé{; *}})

ParamètreTypeDescription
urlAccèsChaîneURL d'accès au Web Service
soapActionChaîneContenu du champ SOAPAction
nomMéthodeChaîneNom de la méthode
espaceNommageChaîneEspace de nommage (Namespace)
typeComposéEntier longConfiguration de types composés (types simples
si omis)
**Ne pas fermer la connexion

Description

La commande APPELER WEB SERVICE permet d'invoquer un Web Service en envoyant une requête HTTP. Cette requête contient le message SOAP préalablement construit à l'aide de la commande FIXER PARAMETRE WEB SERVICE.

Tout appel ultérieur à la commande FIXER PARAMETRE WEB SERVICE provoquera la construction d'une nouvelle requête. L'exécution d'une commande APPELER WEB SERVICE efface également tout éventuel résultat de Web Service précédemment appelé et le remplace par le(s) nouveau(x) résultats.

Passez dans urlAccès l'URL complet permettant d'accéder au Web Service (ne confondez pas cet URL avec celui du fichier WSDL, décrivant le Web Service).

Accès en mode sécurisé (SSL) : Si vous souhaitez utiliser le Web Service en mode sécurisé (SSL), passez simplement https:// en tête de l'URL au lieu de http://. Ce paramétrage active automatiquement la connexion en mode sécurisé.

Passez dans le paramètre soapAction le contenu du champ SOAPAction de la requête. Ce champ contient généralement la valeur "NomService#NomMéthode".

Passez dans le paramètre nomMéthode le nom de la méthode distante (appartenant au Web Service) que vous souhaitez exécuter.

Passez dans le paramètre espaceNommage l'espace de nommage XML (Namespace) utilisé pour la requête SOAP. Pour plus d'informations sur l'espace de nommage XML, reportez-vous au manuel Mode Développement de 4D.

Le paramètre optionnel typeComposé permet d'indiquer la configuration des paramètres Web Service envoyés ou reçus (définis à l'aide des commandes FIXER PARAMETRE WEB SERVICE et LIRE RESULTAT WEB SERVICE). La valeur du paramètre typeComposé dépend du mode de publication du Web Service (DOC ou RPC, cf. manuel Mode Développement de 4D) et de ses paramètres.

Vous devez passer dans typeComposé l'une des constantes suivantes, placées dans le thème Web Services (Client) :

ConstanteTypeValeur
Web Service dynamiqueEntier long0 (défaut)
Web Service entrée manuelEntier long1
Web Service sortie manuelEntier long2
Web Service manuelEntier long3

Chaque constante correspond à une "configuration" de Web Services. Une configuration représente une combinaison entre le mode de publication (RPC/DOC) et les types de paramètres entrée/sortie simples ou composés (aussi appelés "complexes") mis en oeuvre.

Note : La caractéristique "entrée" ou "sortie" des paramètres s'évalue du point de vue de la méthode proxy/du Web Service :

un paramètre "entrée" est une valeur passée à la méthode proxy et donc au Web Service,

un paramètre "sortie" est retourné par le Web Service et donc par la méthode proxy (généralement via $0).

Le tableau suivant fournit les configurations possibles et les constantes correspondantes :

Paramètres entrée
Paramètres sortieSimplesComposés
SimplesRPC / Web Service dynamiqueRPC / Web Service manuel entrée
ComposésRPC / Web Service manuel sortieRPC ou DOC / Web Service manuel

Les cinq configurations décrites ci-dessous peuvent donc être mises en oeuvre. Dans tous les cas, 4D se charge de formater la requête SOAP à envoyer au Web Service ainsi que son enveloppe. Il vous appartient de formater le contenu de cette requête suivant la configuration utilisée.

Note : Bien qu'étant des types XML composés, les tableaux de données sont gérés par 4D comme des types simples.

Mode RPC, entrée et sortie simples

Cette configuration est la plus simple à utiliser. Dans ce cas, le paramètre typeComposé contient la constante Web Service dynamique ou est omis.

Les paramètres envoyés et les réponses reçues peuvent être manipulés directement, sans traitement préalable.

Reportez-vous à l'exemple de la commande LIRE RESULTAT WEB SERVICE.

Mode RPC, entrée composée et sortie simple

Dans ce cas, le paramètre typeComposé contient la constante Web Service entrée manuel. Avec cette configuration, vous devez passer "manuellement" au Web Service chaque élément xml source sous la forme d'un BLOB, à l'aide de la commande FIXER PARAMETRE WEB SERVICE.

Il vous appartient de formater le BLOB initial sous forme d'élément xml valide. Ce BLOB doit contenir comme premier élément le premier élément "fils" supposé de l'élément <Body> de la requête finale.

Exemple

   C_BLOB($1)
   C_BOOLEEN($0)

   FIXER PARAMETRE WEB SERVICE("MonBlobXML";$1)
   APPELER WEB SERVICE("http://my.domain.com/mon_service";"MonSoapAction";"LaMethode";"http://my.namespace.com/";Web Service entrée manuel)
   LIRE RESULTAT WEB SERVICE($0;"MaVarSortie";*)

Mode RPC, entrée simple et sortie composée

Dans ce cas, le paramètre typeComposé contient la constante Web Service sortie manuel. Chaque paramètre de sortie sera retourné par le Web Service sous forme d'élément xml stocké dans un BLOB. Vous récupérez ce paramètre à l'aide de la commande LIRE RESULTAT WEB SERVICE. Vous pourrez ensuite analyser le contenu du BLOB reçu à l'aide des commandes XML de 4D.

Exemple

   C_BLOB($0)
   C_BOOLEEN($1)

   FIXER PARAMETRE WEB SERVICE("MaVarEntree";$1)
   APPELER WEB SERVICE("http://my.domain.com/mon_service";"MonSoapAction";"LaMethode";"http://my.namespace.com/";Web Service sortie manuel)
   LIRE RESULTAT WEB SERVICE($0;"MonXMLSortie";*)

Mode RPC, entrée et sortie composées

Dans ce cas, le paramètre typeComposé contient la constante Web Service manuel. Chaque paramètre d'entrée et de sortie devra être stocké sous forme d'élément xml dans des BLOBs, comme décrit dans les deux configurations précédentes.

Exemple

   C_BLOB($0)
   C_BLOB($1)

   FIXER PARAMETRE WEB SERVICE("MonBlobXMLEntree";$1)
   APPELER WEB SERVICE("http://my.domain.com/mon_service";"MonSoapAction";"LaMethode";"http://my.namespace.com/";Web Service manuel)
   LIRE RESULTAT WEB SERVICE($0;"MonXMLSortie";*)

Mode DOC

Une méthode proxy d'appel d'un Web Service DOC est semblable à une méthode proxy d'appel d'un Web Service RPC utilisant des paramètres d'entrée et de sortie composés.

La seule différence entre ces deux configurations se situe au niveau du contenu xml des paramètres BLOB passés et reçus. Du point de vue de 4D, la construction et l'envoi de la requête SOAP sont identiques.

Exemple

   C_BLOB($0)
   C_BLOB($1)

   FIXER PARAMETRE WEB SERVICE("MonXMLEntree";$1)
   APPELER WEB SERVICE("http://my.domain.com/mon_service";"MonSoapAction";"LaMethode";"http://my.namespace.com/";Web Service manuel)
   LIRE RESULTAT WEB SERVICE($0;"MonXMLSortie";*)

Note : Dans le cas des Web Services DOC, la valeur des chaînes (ci-dessus "MonXMLEntree" et "MonXMLSortie") passées en paramètres n'a pas d'importance ; il est même possible de passer des chaînes vides (""). En effet, ces valeurs ne sont pas utilisées dans la requête SOAP contenant le document xml. Il est toutefois obligatoire de passer ces paramètres.

Pour utiliser un Web Service publié en mode DOC (ou en mode RPC avec types composés), il est conseillé de procéder de la manière suivante :

Générer la méthode proxy à l'aide de l'Assistant Client Web Services.

La méthode proxy sera appelée de la manière suivante : $BlobXMLresult:=$proxy_MethodeDOC($BlobXMLparam)

Prendre connaissance du contenu des requêtes SOAP à envoyer au Web Service à l'aide d'un outil de test en ligne (par exemple http://soapclient.com/soaptest.html). Ce type d'outil permet, à partir du WSDL du Web Service, de générer des formulaires HTML de test.

Copier le contenu xml généré à partir du premier fils de <body>.

Ecrire la méthode permettant de placer les valeurs réelles des paramètres dans le code xml ; ce code doit ensuite être placé dans le BLOB $BlobXMLparam.

Pour l'analyse de la réponse, vous pouvez également utiliser un outil de test en ligne, ou tirer parti du WSDL qui spécifie les éléments retournés.

Le paramètre * permet d'optimiser les appels. Lorsqu'il est passé, la commande ne referme pas la connexion utilisée par le process à l'issue de son exécution. Dans ce cas, l'appel suivant à APPELER WEB SERVICE réutilise cette même connexion si le paramètre * est passé, et ainsi de suite. Pour refermer la connexion, il suffit d'exécuter la commande APPELER WEB SERVICE sans le paramètre *. Ce mécanisme permet d'accélérer sensiblement les traitements en cas d'appels successifs de plusieurs Web Services sur le même serveur, notamment en configuration WAN (via Internet par exemple). A noter que ce mécanisme s'appuie sur le paramétrage "keep-alive" du serveur Web. Ce paramétrage définit généralement un nombre maximal de requêtes via une même connexion, et peut même les interdire. Si les requêtes APPELER WEB SERVICE enchaînées dans la même connexion atteignent ce nombre maximal ou si les connexions keep-alive ne sont pas autorisées, 4D créera une nouvelle connexion pour chaque requête.

Référence

FIXER PARAMETRE WEB SERVICE, LIRE RESULTAT WEB SERVICE.

Variables et ensembles système

Si la requête est correctement acheminée et que le Web Service l'a acceptée, la variable système OK prend la valeur 1. Sinon, elle prend la valeur 0 et une erreur est retournée.


4D - Documentation   Français   English   German   Español   Japanese   4D v11 SQL, Commandes par thèmes   4D v11 SQL, Liste alphabétique des commandes   4D v11 SQL, Constantes par thèmes   Retour   Précédent   Suivant