Créer des tableaux

4D - Documentation   Français   English   German   Español   Japanese   4D v11 SQL, Commandes par thèmes   4D v11 SQL, Liste alphabétique des commandes   4D v11 SQL, Constantes par thèmes   Retour   Précédent   Suivant

version 11 (Modifiée)


Vous créez un tableau au moyen de l'une des commandes de déclaration de tableau décrites dans ce chapitre. Voici la liste des commandes de déclaration de tableau :

CommandeCrée ou redimensionne un tableau de :
TABLEAU ENTIEREntiers (sur 2 octets)
TABLEAU ENTIER LONGEntiers (sur 4 octets)*
TABLEAU REELRéels
TABLEAU TEXTETextes (jusqu'à 2 Go de texte par élément)**
TABLEAU ALPHA(obsolète en mode Unicode)**
TABLEAU DATEDates
TABLEAU BOOLEENBooléens
TABLEAU IMAGEImages
TABLEAU POINTEURPointeurs

Chaque commande de déclaration de tableau peut créer ou redimensionner des tableaux à une ou à deux dimensions. Pour plus d'informations sur les tableaux à deux dimensions, reportez-vous à la section Tableaux à deux dimensions.

(*) Les tableaux de type Entier long vous permettent de manipuler les données de type Heure. Pour afficher dans un formulaire un tableau sous forme d'heures, appliquez à l'objet affichant le tableau le format d'affichage &/x, où x représente le numéro d'ordre du format souhaité dans la liste de formatage des heures. Par exemple, &/4 correspond au format Heure:Minute.

(**) Les tableaux Texte et les tableaux Alpha manipulent le même type d'éléments : des caractères.

En mode Unicode (mode par défaut pour les bases de données créées à compter de la version 11 de 4D), il n'y a aucune différence entre les tableaux Texte et les tableaux Alpha. Le paramètre longueurChaîne de la commande TABLEAU ALPHA est ignoré. Dans ce contexte, il est conseillé d'utiliser des tableaux Texte. La commande TABLEAU ALPHA est conservée pour des raisons de compatibilité uniquement.

En mode compatibilité (non Unicode), les commandes TABLEAU TEXTE et TABLEAU ALPHA diffèrent :

- dans un tableau Texte, chaque élément est de longueur variable et stocke ses caractères dans des parties différentes de la mémoire. Chaque élément d'un tableau Texte peut contenir jusqu'à 32 000 caractères.

- dans un tableau Alpha, tous les éléments ont la même longueur fixe (la longueur définie par le paramètre longueurChaîne lors de la création du tableau). Tous les éléments sont stockés les uns à la suite des autres dans la même partie de la mémoire, ce qui rend les tableaux Alpha plus rapides que les tableaux Texte. Cependant, un élément de tableau Alpha ne peut dépasser 255 caractères.

Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Codes ASCII.

Cette ligne de code crée (déclare) un tableau d'entiers de 10 éléments :

   TABLEAU ENTIER(aiUnTableau;10)

Ensuite, cette ligne de code redimensionne le même tableau à 20 éléments :

   TABLEAU ENTIER(aiUnTableau;20)

Enfin, cette ligne de code redimensionne le même tableau à 0 élément :

   TABLEAU ENTIER(aiUnTableau;0)

Vous référencez les éléments d'un tableau en utilisant des accolades ({…} ). Un nombre entre accolades donne accès à l'adresse d'un élément particulier. Ce nombre est appelé numéro de l'élément. L'exemple ci-dessous place cinq noms dans le tableau nommé atNoms et les affiche ensuite dans une fenêtre d'alerte :

   TABLEAU TEXTE (atNoms;5)
   atNoms{1}  := "Richard"
   atNoms{2}  := "Sarah"
   atNoms{3}  := "Pierre"
   atNoms{4}  := "Martine"
   atNoms{5}  := "Jean"
   Boucle ($vlElem;1;5)
      ALERTE ("L'élément #"+Chaine($vlElem)+" est égal à: "+atNoms{$vlElem} )
   Fin de boucle

Notez la syntaxe atNoms{$vlElem}. Au lieu de spécifier un nombre littéral comme atNoms{3}, vous pouvez utiliser une variable numérique indiquant à quel élément d'un tableau vous accédez.

Si vous utilisez les itérations permises par les structures répétitives (Boucle...Fin de boucle, Repeter...Jusque ou Tant que...Fin tant que), vous pouvez accéder à tout ou partie des éléments d'un tableau avec très peu de code.

Les tableaux et les autres commandes du langage 4D

Il existe d'autres commandes 4D qui permettent de créer ou de manipuler des tableaux. En particulier :

Pour travailler avec des tableaux et des sélections d'enregistrements, utilisez les commandes SELECTION LIMITEE VERS TABLEAU, SELECTION VERS TABLEAU, TABLEAU VERS SELECTION et VALEURS DISTINCTES.

Les objets de type List box sont basés sur les tableaux ; plusieurs des commandes du thème "List box" manipulent des tableaux, par exemple INSERER LIGNE LISTBOX.

Vous pouvez créer des graphes à partir de valeurs stockées dans des tables et des tableaux. Pour plus d'informations, reportez-vous à la commande GRAPHE.

Bien que la version 6 apporte un jeu complet de commandes fonctionnant avec les listes hiérarchiques, les commandes ENUMERATION VERS TABLEAU et TABLEAU VERS ENUMERATION (de la version précédente de 4D) ont été conservées pour des raisons de compatibilité.

De nombreuses commandes peuvent construire des tableaux en un appel, par exemple LISTE DES POLICES, LISTE FENETRES, LISTE DES VOLUMES, LISTE DES DOSSIERS, LISTE DES DOCUMENTS, LIRE CORRESPONDANCE PORT SERIE, SAX LIRE ELEMENT XML, etc.

Référence

Présentation des tableaux, TABLEAU ALPHA, TABLEAU BOOLEEN, TABLEAU DATE, TABLEAU ENTIER, TABLEAU ENTIER LONG, TABLEAU IMAGE, TABLEAU POINTEUR, TABLEAU REEL, TABLEAU TEXTE, Tableaux à deux dimensions.


4D - Documentation   Français   English   German   Español   Japanese   4D v11 SQL, Commandes par thèmes   4D v11 SQL, Liste alphabétique des commandes   4D v11 SQL, Constantes par thèmes   Retour   Précédent   Suivant